Vigi-Infos: Infos Géo-Politiques

24 avril 2014

Benyamin Netanyahou : l'accord entre l'OLP et le Hamas "tue la paix" (NBC)

Mis à jour le 24/04/2014 à 18:29

 

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a estimé sur une chaîne américaine aujourd'hui que l'accord de réconciliation entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et le Hamas islamiste est "un pacte (qui) tue la paix".


"C'est un énorme pas en arrière", a également déclaré M. Netanyahu sur NBC, peu après qu'Israël a suspendu les négociations de paix avec les Palestiniens, précisément en raison de cet accord. "Je pense que ce qui s'est passé est un grand revers pour la paix, parce que nous espérions que le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas fasse sienne l'idée d'un Etat juif et celle de deux Etats-nations: l'un palestinien et l'autre juif", a expliqué le chef du gouvernement israélien dans cette interview. "Mais en fait il a fait un énorme pas en arrière et conclu un pacte avec le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d'Israël", a-t-il poursuivi.

L'accord palestinien de réconciliation signé hier à Gaza prévoit la formation d'un gouvernement de "consensus national" et la tenue d'élections à la fin de l'année. Cet accord a été signé au moment où les négociations de paix entre Israël et l'Autorité palestinienne de M. Abbas étaient dans l'impasse, aucun résultat tangible n'ayant été enregistré depuis leur reprise en juillet dernier sous l'égide des Etats-Unis.
"Le pacte avec le Hamas tue la paix", a martelé M.Netanyahu. Mahmoud Abbas, a encore dit le premier ministre israélien, "avait le choix: la paix avec Israël ou un pacte avec le Hamas terroriste. Il a choisi le Hamas. C'est un rude coup porté à la paix, et j'espère qu'il changera d'avis".

"Tant que je serai premier ministre d'Israël, je ne négocierai pas avec un gouvernement palestinien soutenu par des organisations terroristes déterminées à nous détruire", a-t-il conclu.

Posté par vigiinfo à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ukraine: Obama menace la Russie

Mis à jour le 24/04/2014 à 07:39

Le président américain Barack Obama a accusé aujourd'hui la Russie de ne pas respecter l'accord international de Genève destiné à apaiser la tension en Ukraine, et l'a menacée de nouvelles sanctions.


"Jusqu'à présent, nous ne les avons pas vus respecter ni l'esprit ni la lettre de l'accord de Genève", a déploré M. Obama en évoquant l'attitude des Russes, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Il a ajouté que si la Russie continuait ainsi, il y aurait "des conséquences et de nouvelles sanctions" américaines à son encontre.

Posté par vigiinfo à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Lavrov: les USA ont tenté "une révolution"

Mis à jour le 24/04/2014 à 09:10

Les Etats-Unis ont tenté avec l'Union européenne de fomenter une révolution en Ukraine, a accusé aujourd'hui le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.


"En Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne (...) ont tenté de mener une nouvelle révolution de couleur, une opération de changement de régime contraire à la Constitution", a-t-il déclaré, cité par les agences russes.


Les Occidentaux utilisent l'Ukraine comme un "pion dans le jeu géopolitique" contre la Russie, a lancé le ministre russe des Affaires étrangères. "Peu d'analystes sérieux doutent du fait qu'il ne s'agit pas du destin de l'Ukraine, on a simplement utilisé et on continue d'utiliser l'Ukraine comme un pion dans le jeu géopolitique", a-t-il déclaré, cité par les agences russes.

Posté par vigiinfo à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Réunion de la Trilaterale du 25 au 27 avril à Washginton

Trilateral Commission Globalists Converge on Washington DC



Trilateral Commission Agenda Clarified (Video)

 

Because the Trilateral Commission—a private foreign-policy outfit—is highly secretive regarding its strong hidden impact on public policy, its members typically avoid making explicit mention of the Commission’s name in print—or on the air. However, it’s common for Trilateral members like Donilon to indicate the basic thrust of the group’s plans by placing carefully-written columns in the nation’s most influential newspapers.

 

 

 Donilon wrote in the Post yesterday that the Trilateral Commission is bent on completing two major free-trade agreements: The Transpacific Partnership and a U.S.-European Union trade pact. To lay the groundwork for these agreements, Donilon described the obscure American concept of “rebalancing” toward Asia. In his Post column, he wrote: “The rebalance is a comprehensive effort incorporating all elements of U.S. national power.” That includes military power.

Donilon added: “The centerpiece of the economic rebalancing is the Trans-Pacific Partnership, the most important trade deal under negotiation today.” The Trans-Pacific Partnership, or TPP, would be the world’s most massive trade scheme, roping in 12 nations and 40 percent of global GDP. That’s one-third of all world trade. Critics, such as former Treasury official Paul Craig Roberts, say that such trade agreements mainly trade away U.S. sovereignty and export good-paying jobs. According to Anderson, the TPP has been front and center for not only the Trilateral Commission but also for related pro-globalization groups like the Council on Foreign Relations, or CFR. Notably, Donilon—a former U.S. national security adviser—is a CFR member as well.

23 avril 2014

L'Ukraine proclame fin de la treve.

 Reuters Publié                     le 23/04/2014 à 10:02

Le gouvernement ukrainien a proclamé la fin de sa trêve de Pâques et a entrepris de relancer la "phase active" de son opération "antiterroriste" contre les militants séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine, a déclaré aujourd'hui le premier vice-premier ministre.


S'exprimant devant des journalistes en marge du conseil des ministres hebdomadaire, Vitali Iarema a précisé qu'aucune opération n'était en cours, avant d'ajouter: "Dans un proche avenir, des mesures adéquates vont être prises et vous en constaterez les résultats."


Au lendemain de la visite à Kiev du vice-président américain Joe Biden, il a déclaré: "Nous avons obtenu le soutien des Etats-Unis, (la garantie) qu'ils ne nous laisseront pas seuls face à un agresseur. Nous espérons que dans l'éventualité d'une agression russe, cette aide sera plus substantive."

Posté par vigiinfo à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ukraine : les Etats-Unis dévoilent des « preuves » de l'implication de la Russie

 

Le Monde.fr avec AFP |    22.04.2014 à 06h26• Mis à jour le23.04.2014 à 08h17

 

« La même personne a été aperçue à Slaviansk le 14 avril 2014 », indique la légende d'une troisième photo où on voit l'homme en treillis, une cigarette à la bouche.« La même personne a été aperçue à Slaviansk le 14 avril 2014 », indique la légende d'une troisième photo où on voit l'homme en treillis, une cigarette à la bouche. | Département d'Etat américain

 

Le département d'Etat américain a dévoilé, lundi 21 avril, des images fournies par Kiev montrant, selon lui, que des séparatistes armés dans l'est de l'Ukraine sont en fait des militaires ou officiers de renseignement russes.

Ces images ont, pour certaines, été fournies par les Ukrainiens, pour d'autres été publiées dans la presse internationale ou récupérées sur Twitter, a affirmé la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki. Certaines montrent des personnes et « des signes d'une connexion entre la Russie et une partie des militants armés dans l'est de l'Ukraine ».

Une série de photos fournies par Kiev à Washington par le biais de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) montre ainsi une image prise en Géorgie en 2008 d'un militaire à la longue barbe rousse portant l'insigne d'une unité des forces spéciales russes. On voit le même homme, à la barbe un peu blanchie, sur une autre photo prise lors de la capture d'un commissariat de la ville de Kramatorsk par des militants séparatistes. « La même personne a été aperçue à Sloviansk le 14 avril », indique la légende d'une troisième photo où on voit l'homme en treillis, une cigarette à la bouche.

Une autre série d'images, pour certaines prises en Crimée, pour d'autres ces derniers jours dans l'est de l'Ukraine, est présentée comme montrant encore le même homme.

Une troisième série dévoile des « photos de famille » de membres d'une unité présentée comme un « groupe de sabotage et reconnaissance, dépendant du directorat du renseignement des forces armées russes ».

Une troisième série fournie par Kiev dévoile des « photos de famille » de membres d'une unité présentée comme un « groupe de sabotage et reconnaissance, dépendant du Directorat du renseignement des forces armées russes ».Une troisième série fournie par Kiev dévoile des « photos de famille » de membres d'une unité présentée comme un « groupe de sabotage et reconnaissance, dépendant du Directorat du renseignement des forces armées russes ». | Département d'Etat américain

 

 

COMPORTEMENT D'« UNE UNITÉ ÉTABLIE DEPUIS LONGTEMPS »

En Crimée comme dans l'est de l'Ukraine, les Etats-Unis ont accusé, depuis plusieurs semaines, la Russie d'être liée aux mystérieux « hommes verts », surnom donné aux séparatistes armés pour leur treillis sans insigne qui permettrait de les identifier. « Ce n'est qu'une preuve photographique supplémentaire » de ces liens, a assuré lundi Mme Psaki.

Sur son blog officiel, le commandant militaire de l'OTAN, le général américain Philip Breedlove, fait part de ses « observations », expliquant pourquoi, selon lui, la Russie est à la manœuvre derrière les événements en Ukraine.

« Les "activistes" prorusses dans l'est de l'Ukraine montrent un entraînement et un équipement militaires ainsi qu'une façon de travailler ensemble qui sont cohérents avec des troupes appartenant à une unité établie depuis longtemps, et non pas spontanément à partir d'une milice locale ».

« Les "activistes" prorusses dans l'est de l'Ukraine montrent un entraînement et un équipement militaires ainsi qu'une façon de travailler ensemble qui sont cohérents avec des troupes appartenant à une unité établie depuis longtemps, et non pas spontanément à partir d'une milice locale », selon le commandant militaire de l'OTAN.« Les "activistes" prorusses dans l'est de l'Ukraine montrent un entraînement et un équipement militaires ainsi qu'une façon de travailler ensemble qui sont cohérents avec des troupes appartenant à une unité établie depuis longtemps, et non pas spontanément à partir d'une milice locale », selon le commandant militaire de l'OTAN. | Département d'Etat américain

 

Leur comportement et leur discipline, notamment le fait d'avoir « le canon de l'arme pointé vers le sol » ou le doigt qui n'est pas sur la détente, fait également dire au général Breedlove qu'il s'agit de militaires bien entraînés. Tout comme les armes en dotation dans l'armée russe dont sont équipés ces militants ainsi que leur comportement professionnel aux barrages routiers. « Cela contraste avec les milices typiques, où il est commun de voir des gens assis ou en train de fumer », note-t-il.

Européennes : le FN en tête dans le Grand Est, selon un sondage

 

 

Les Français ne doivent pas se tromper dans leur choix électorale, en choississant la pire solution politique afin d' exprimer leur rejet de la classe politique élitiste Française.

Sly

 

 

La liste FN de Florian Philippot, ici à Nanterre le 24 mars, arrive en tête aux Européennes dans le Grand Est selon un sondage.

La liste FN de Florian Philippot, ici à Nanterre le 24 mars, arrive en tête aux Européennes dans le Grand Est selon un sondage.

Crédit : AFP / MIGUEL MEDINA
 
Le Front national, mené par Florian Philippot, devance d'une courte tête l'UMP pour les élections européennes dans le Grand Est, selon un sondage.

Le Front national arrive en tête des intentions de vote pour les élections européennes du 25 mai dans la circonscription du Grand Est. La liste du FN menée par Florian Philippot est créditée de 26% des intentions de vote, devançant d'une courte tête celle de l'UMP conduite par Nadine Morano (24%), selon ce sondage Ifop réalisé pour Europe 1, Le Figaro et LCI. La liste PS, menée par l'ancien leader syndicaliste de Florange Edouard Martin, ne recueille que 15,5% des intentions de vote.

Elle est talonnée par celle d'EELV conduite par Sandrine Bélier (12,5%). L'alliance UDI-MoDem menée par Nathalie Griesbeck obtient 7,5% des intentions de vote, devant celle du Front de Gauche conduite par Gabriel Amard (6,5%).

La circonscription Est pour les élections européennes rassemble cinq régions françaises: Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine et Franche-Comté, soit près de 6 millions d'électeurs inscrits. Lors des précédentes européennes en 2009, le candidat du FN dans cette circonscription, Bruno Gollnisch, n'avait obtenu que 7,6% des suffrages.

Posté par vigiinfo à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'idée d'un gouvernement mondial

 

Un monde qui se demande, avec de plus en plus d’insistance, dans quelle direction il se dirige : ....vers un Gouvernement Mondial en marche, « un nouveau capitalisme “ ( dixit Nicolas Sarkoy lors d’un meeting à Strasbourg le 22 Mars 2012) sous influence décisionnaire unique des Etats-Unis d’Amérique.

Ainsi l’ Union Européenne est devenu le laboratoire géo-politique de ce projet élitiste Américain à taille planétaire, afin de réaliser la mise en place effective de ce projet idéologique d’ une minorité sur une majorité ne maîtrisant pas cet aspect géo-politique déterminant quant à leur avenir proche . Le mode d'élection de Hermann Van Rompuy et José Manuel Barosso , effectué sans le vote souverain des peuples Européens, en est une preuve vivace.

La France, du fait de son passé glorieux, de sa longue histoire, ne peut être le marche-pieds stratégique utilisé par un pays, même si ce pays est les Etats Unis d'Amérique, afin de réaliser ce projet de Gouvernement Mondial sous direction unique des usa.

"On ne peut pas cacher cette réalité géopolitique aux Français!"

Sly

 


 
Planète Terre
Planète Terre Photo : iStock

source: http://www.radio-canada.ca/emissions/la_tete_ailleurs/2013-2014/chronique.asp?idChronique=317192

Un gouvernement mondial pourrait-il mieux diriger la planète et régler les crises globales qui menacent l'humanité? Dans sa chronique sur la vie future, Alexandre Courteau explore cette idée utopique de la création d'un État mondial.

L'envie de régner sur le monde remonte à des temps aussi anciens que celui d'Alexandre Le Grand. L'humanité n'a toutefois commencé à vraiment s'unir dans des institutions qu'aux conférences internationales pour la paix de La Haye de 1899 et de 1907, puis avec la création de l'ONU, en 1945.

Le gouvernement global apparaît souvent au cinéma ainsi que dans plusieurs romans.  En 1920, juste après la Première Guerre mondiale, l'écrivain britannique H.G. Wells, écrivait dans Esquisse de l'histoire universelle : « Notre véritable État, cet État qui est déjà en voie de formation, cet État auquel tout homme devrait consacrer le meilleur de ses efforts politiques, doit être dès maintenant l'État fédéral mondial qu'exigent les besoins de l'humanité. »

 

 

 



Fin »