Vigi-Infos: Infos Géo-Politiques

28 janvier 2015

Attali : Un gouvernement Mondial ou la guerre !!!

 Cette intervention de Jacques Attalli est lourde de sens...

Sly

La réalité du terrain est explicite , l'Union Européenne est devenu le laboratoire pour ceux qui travaillent à la mise en place d' un Gouvernement Mondial non élu démocratiquement mais imposé par une crise mondiale.

On comprend mieux la présence de Herman Van Rompuy, José Manuel Barrosso ou Mario draghi qui sont tous issus de la Trilatèrale ou du Bilderberg, cercles d'influences élitistes travaillant à l'élaboration de ce Gouvernement Mondial au sein de ce Nouvel Ordre Mondial dont Jacques attalli est un des VRP Français les plus médiatique.

Sly

 

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Attali

...

Apôtre de la constitution et de l'établissement d'un état de droit mondial, condition du maintien de la démocratie par la constitution d’un nouvel ordre mondial. Il pense que l'économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise financière émergeant en 2008.

Cette institution financière est une première étape vers l'instauration d'un gouvernement démocratique mondial dont l'Union européenne peut devenir un laboratoire. 

 


25 janvier 2015

La Grèce prête à porter au pouvoir la gauche radicale

 

Un meeting de Syriza à Athènes, jeudi dernier.

Un meeting de Syriza à Athènes, jeudi dernier.                                                    Crédits photo : Michael Debets/© Michael Debets/Demotix/Corbis

Abattus par un chômage à 25 % et des années de crise, les Grecs se préparent à sauter dans l'inconnu dimanche, en portant au pouvoir le parti anti-austérité Syriza.

Les Grecs n'ont plus peur de rien. Ne pas recevoir leur chèque européen, sortir de l'euro, être en faillite… Ces menaces avaient permis à Nouvelle Démocratie d'Antonis Samaras de l'emporter sur Syriza en 2012. Mais cette fois, elles n'ont pas eu de prise sur un peuple au fond du trou. Le chômage dépasse les 25 %, les salaires et les retraites ont été fortement diminués, les aides sociales coupées… «Cela ne peut pas être pire» ; «si Syriza fait déjà la moitié de ce qu'elle dit» ; «on a tout essayé, c'est tout ce qui nous reste»…Voilà ce qu'on entend dans les rues d'Athènes. Un discours oscillant entre espoir et résignation, auquel la gauche radicale a su répondre en proposant une voie si peu raisonnable qu'elle n'avait jamais été tentée.

Dimanche, les Grecs - tous les sondages l'assurent - vont ainsi oser le saut dans l'inconnu. Ils vont quitter le système politique qui régissait leur vie politique depuis la chute de la dictature des Colonels en 1974. La fin de l'alternance entre le Parti socialiste, le Pasok, et la droite, la Nouvelle Démocratie, qui aura duré quarante ans, est programmée. Syriza va devenir le premier parti dans le Parlement monocaméral grec.

À ce jour, Syriza a récusé toutes les alliances. On ne sait pas plus sur quel programme le parti gouvernera

Dans les derniers sondages, cette coalition de la gauche radicale obtient autour des 35 % et Nouvelle Démocratie entre 26 et 29 %. La compétition pour la 3e place se joue, au-dessous de 10 %, entre le parti néonazi, Aube dorée, dont tous les principaux dirigeants sont actuellement incarcérés «pour appartenance à une organisation criminelle» ; la formation centriste To Potami ; ce qui reste du parti socialiste, le Pasok ; et les communistes du KKE.

La question en suspens est de savoir si la coalition de la gauche radicale aura, à elle seule, la majorité absolue, ou s'il lui faudra l'apport de quelques élus pour franchir la barre des 151 députés parmi les 300 que compte le Parlement. À ce jour, Syriza a récusé toutes les alliances. On ne sait pas plus sur quel programme le parti gouvernera. Refuser ou vouloir renégocier, selon les déclarations, la dette contractée auprès de l'Europe va couper, au moins pendant un temps, la Grèce de ses financiers. Rien ne dit que son budget pourra supporter les quelque 12 milliards de mesures sociales «anti-austérité» que Syriza a promis.

Cette crise de la dette aura été un formidable accélérateur de l'Histoire. Petit parti d'extrême gauche, il y a cinq ans, Syriza, après avoir supplanté le Pasok aux législatives de 2012, s'est hissée à la première place de la vie politique grecque aux européennes de mai 2014. Le gouvernement Samaras a alors paniqué. Il a arrêté les réformes qu'il s'était engagé à mettre en œuvre en échange du financement de la dette grecque. À l'exception d'une: celle de l'impôt sur les propriétés. C'est d'ailleurs sa plus grosse erreur puisqu'il s'est mis à dos la classe moyenne.

Pour le gouvernement, l'élection d'un nouveau président de la République par les parlementaires, programmée en février, devenait un mur difficilement franchissable. Il a préféré avancer ce rendez-vous à l'hiver 2014, en espérant trouver une combinaison parlementaire. Mais le président n'a jamais pu être élu, rendant inévitables des législatives anticipées. Comme l'espérait Syriza.

Posté par vigiinfo à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Suis Attali et tu sauras ou cette Elite souhaite nous conduire ..!!

 

Un monde qui se demande, avec de plus en plus d’insistance, dans quelle direction il se dirige : ....vers un Gouvernement Mondial, « un nouveau capitalisme “ ( dixit Nicolas Sarkoy lors d’un meeting à Strasbourg le 22 Mars 2012) sous influence décisionnaire unique des Etats-Unis d’Amérique.

Ainsi l’ Union Européenne est devenu le laboratoire géo-politique de ce projet élitiste Américain à taille planétaire, afin de réaliser la mise en place effective de ce projet idéologique d’ une minorité sur une majorité ne maîtrisant pas cet aspect géo-politique déterminant quant à leur avenir proche . La situation actuelle de l’ Ukraine reflète la réalité de ce projet mondial et la tentative des USA de réussir à mettre l’ Ukraine sous influence décisionnaire.

Les Français ont le droit d ’etre informés sur ce sujet qui nous concerne tous !

Sly

Posté par vigiinfo à 06:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 janvier 2015

Une période électorale déterminante s'ouvre en Grèce

Une élection importante géoplotiquement pour la zone Euro..A suivre!

Sly

 

Par

    • Mis à jour le 24/01/2015 à 09:12
    • Publié                                    le 23/01/2015 à 08:38
Un enfant sur les épaules de son père, vendredi, lors d'un meeting de Syriza.

Un enfant sur les épaules de son père, vendredi, lors d'un meeting de Syriza.

Dans ce pays meurtri par la crise et l'austérité doivent se succéder, en quinze jours, élections législatives et élection présidentielle.

Pourquoi ces élections?

Les législatives et la présidentielle sont la conséquence d'un blocage politique. En Grèce, c'est le Parlement qui élit le chef de l'État. Si cette fonction est essentiellement honorifique et symbolique, elle ne peut rester vacante. Or, en décembre, les députés ont échoué à donner un successeur à l'actuel détenteur de la charge, Carolos Papoulias, dont le mandat expire en mars. Le protégé du gouvernement n'est pas parvenu à s'imposer lors des trois tours de scrutin. Lors du dernier, il devait obtenir 180 voix sur 300 et n'en a eu que 168. Pour empêcher tout vide institutionnel, la Constitution grecque prévoit la dissolution du Parlement et l'organisation de nouvelles élections législatives. Nous en sommes actuellement à ce stade.

Il reviendra à la chambre nouvellement élue de désigner un nouveau président de la République, par un scrutin simplifié afin d'arriver à un résultat. Le premier tour pourrait se tenir le 7 février et le second 5 jours plus tard.

• Comment se déroulent les législatives?

Le système électoral grec est plus complexe que le système français. Le Parlement est composé d'une seule chambre, nommée la Vouli (le Conseil des Grecs), comprenant 300 députés élus pour 4 ans. Parmi eux, 238 sont élus à la proportionnelle, dans une soixantaine de circonscriptions électorales. Pour obtenir un député, un parti doit dépasser 3% des voix. Douze autres députés sont, en outre, élus, également à la proportionnelle, sur une «liste d'État» qui couvre tout le territoire.

Le parti qui arrive premier aux élections dispose d'un bonus de 50 sièges supplémentaires. Il faut donc arriver à 151 sièges pour gagner l'élection. Un score qui était facile à atteindre lorsque deux grands partis dominaient la vie politique grecque. Beaucoup moins simple depuis l'émiettement du vote des électeurs vers de multiples formations. Compte-tenu de la complexité du système électoral, impossible de prédire à l'avance qui devrait gagner l'élection, malgré l'avance permanente du parti Syriza dans les sondages.

• Si personne n'obtient la majorité

Si aucune formation ne parvient à obtenir la majorité absolue, le leader du parti arrivé en tête se verra confié un «mandat exploratoire» de trois jours pour tenter de trouver une coalition lui permettant d'arriver à 151 députés. En cas d'échec, le même mandat de trois jours est confié au leader du parti arrivé en deuxième position. Puis au troisième, en cas de nouvel échec.

Si aucun accord n'est trouvé, de nouvelles élections législatives sont organisées.

• Les tendances avant le weekend

Depuis l'annonce des élections anticipées, fin décembre, le parti anti-austérité Syriza fait la course en tête. En fin de semaine, les sondages créditaient la formation de 30 à 33% des voix. En seconde position se trouvent les conservateurs de la Nouvelle démocratie (ND), menés par l'actuel premier ministre Antonis Samaras, qui oscillent entre 27 et 28% des voix.

Des scores qui ne suffisent pas à obtenir une majorité absolue. Les plus petits partis qui parviennent à réaliser plus de 3% des voix, et donc d'envoyer des députés, risquent d'avoir une influence déterminante dans la formation de la future alliance gouvernera le pays.

Le parti centriste To Potami (La Rivière) arrive troisième des intentions de vote avec 6%. Ce parti pourrait s'allier à Syriza aussi bien qu'à Nouvelle démocratie pour former une coalition gouvernementale.

Le parti socialiste (Pasok) n'est plus que l'ombre de lui-même, crédité de 5% des voix, alors qu'il a longtemps gouverné le pays. Il s'est effondré après avoir dû appliquer des mesures d'austérité sans précédentes lorsqu'il était aux affaires. Le Pasok, qui participe à l'actuel gouvernement conservateur, est susceptible de s'allier avec un camp comme l'autre.

L'Aube dorée, parti néonazi, a connu une période difficile avec l'arrestation de la moitié de ses députés il y a deux ans. Près de 70 militants attendent leur procès pour appartenance à une organisation criminelle. Malgré cette situation inédite, Aube dorée avait réalisé un bon score aux européennes. Son score sera donc à surveiller, même si personne ne veut s'allier avec elle, et qu'elle-même rejette tout accord.

Posté par vigiinfo à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2015

Les avoeux de David Rockefeller a la tete de cette croisade afin d'installer un gouvernement mondial!

Il n' a y qu' a écouté David Rockefeller, président du groupe Biderberg, de la commission Trilatèrale et de la CFR les Officines politiques oeuvrant pour un gouvernement mondial sous influence décisionnaire unique des USA en instaurant "The New World Order".

IL apparait alors aisé pour comprendre que la situation économique et géopolitique actuelle est la résultante d' une stratégie implacable , historique qui va à l'encontre de l'humanite !

David Rockefeller: " Nous avons besoin d'une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial."

Extrait de Mémoires, éd. Random House, 1st Trade Ed edition (ISBN 978-0679405887), 15 octobre 2002, p. 405.

« Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des Etats-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant d’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. »

 

Sly



17 janvier 2015

Pourquoi Jacques Attali est il si présent à la Télévision?

 Parce qu'on habitue les gens à s'habituer à son discours et à prendre en compte son message, il s 'agit d'un conditionnement ayant comme un support les médias grands publics afin que les Français acceptent le but de cette démarche politique idéologique mondiale:

"Je suis pour un Gouvernemet mondial au sens fort ..." :Jacques Attalli

Sly

 

Posté par vigiinfo à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2015

"The Dark Face: les coulisses d'un projet élitiste bien gardé!"

 

"New World Order » est le nom donné à l' émergence d'un projet élitiste mondial d'inspiration Américaine, qui a été utilisé pour la première fois lors d'un discours prononcé à la Télévision Américaine le 6 mars 1991 par le président George H.W. Bush .

Cette annonce a été faite deux ans après  la chute du Mur de Berlin qui symbolisait l'effondrement de l'Union Soviétique, qui était un passage nécessaire afin de pouvoir envisager l' installation d' un Gouvernant Mondial , sphère politique de ce  Nouvel Ordre  devant remplacé l' Ordre Judéo-Chrétien actuel .

 

 

 

 

Il est intéressant de s' arreter un instant sur la personnalité de  David Rockefeller .

En effet David Rockefeller  est fondateur   de la Commission Trilatérale( 1973 ), du Council on Foreign Relations , il a co-fondé également le Groupe de Bilderberg en 1954 à l'Hôtel Bilderberg à Osterbeek.

Ces organisations ,  qui réunissent les élites politiques, économiques, médiatiques, ont pour but  de préparer la mise sur pieds d'une Gouvernance Mondiale, sphère politique du "New World Order". Ces informations ne sont pas connus par le grand public  du fait de la censure systématique qui entoure ces réunions de travail.

David Rockefeller fait parti avec Zbigniew Brzezinski (ancien conseiller du président Jimmy Carter), George Bush père, Henry Kissinger des leaders charismatiques de cette croisade qui est la mise en place de ce" New World Order".

David Rockefeller, est très clair sur ses intentions  dans son livre  MEMOIRES, page 405 :

"Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l'accusation, je suis coupable et fier de l’être." --

 

Discours de Nicolas Sarkozy sur le Nouvel Ordre Mondial:

Source officielle sur le site de l'Elysée avec le discours écrit et le texte :
"L'année 2009 sera peut-être l'année de naissance d'un nouveau capitalisme, d'un nouvel ordre mondial [...] On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer.
  • Nicolas Sarkozy durant la campagne Présidentielle à Strasbourg  le 22 mars 2012:
Jacques Attali est un économiste, écrivain et haut fonctionnaire français, né le 1er novembre 1943 à Alger . Il est également un dès VRP les plus actif en France afin d' installer une Gouvernance Mondiale.
Dans cette vidéo Jacques Attali  est très clair :" est ce qu' on ira vers la gouvernance mondiale à la place de la guerre ou après la guerre... !":

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Attali 

Apôtre de la constitution et de l'établissement d'un état de droit mondial, condition du maintien de la démocratie par la constitution d’un nouvel ordre mondial. Il pense que l'économie régulée par une institution de surveillance financière mondiale peut être une solution à la crise financière émergeant en 2008.

Cette institution financière est une première étape vers l'instauration d'un gouvernement démocratique mondial dont l'Union européenne peut devenir un laboratoire. 

Jacques  Attali  appelle officiellement, au Journal de Télévision de 20H de France 2, à un gouvernement mondial.
 
 

 
Groupe Bilderberg: Désignation de Van Rompuy à la Présidence de la Commission Européenne en 2009 lors d'une réunion informelle

Un exemple du cercle d'influence du Bilderberg: la nomination de Herman Van Rompuy en tant que " Premier Président dans l'histoire  du Conseil de l'Union Européenne"!

En effet, Le 12 novembre 2009 au château de Val DuchesseBruxelles), une réunion informelle du groupe Bilderberg a eu lieu afin de désigner le futur Président  du Conseil européen.

Van Rompuy a été choisi officiellement comme  Président du Conseil Européen le 19 novembre , soit 7 jours après cette réunion du Bilderberg!

Source : http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/542823/van-rompuy-se-devoile-devant-le-groupe-de-bilderberg.html

Van Rompuy se dévoile devant le groupe de Bilderberg:

      Mis en ligne le 14/11/2009         

  Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V), jusqu'ici très discret sur ses ambitions européennes, a présenté jeudi soir sa vision sur l'Europe au groupe de Bilderberg, qui réunit des personnalités de l'élite mondiale de la politique et des affaires, lors d'un dîner à Val-Duchesse, affirment samedi les journaux économiques L'Echo et De Tijd. 

Les discrètes conférences Bilderberg réunissent des décideurs et leaders d'opinion occidentaux pour une sorte de Forum de Davos secret et interdit à la presse. La première a eu lieu en 1954 aux Pays-Bas, dans l'hôtel Bilderberg de Oosterbeek (centre des Pays-Bas), dont elle a gardé le nom.

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9sident_du_Conseil_europ%C3%A9en

Le premier  titulaire permanent est le Belge Herman Van Rompuy. Il a été choisi le 19 novembre 2009, et sa nomination fut officialisée avec l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne le 1er décembre 2009. Il devait initialement prendre ses fonctions le jour même mais a souhaité que la présidence suédoise de 6 mois aille à son terme. Il est donc entré réellement en fonction le 1er janvier 2010.

Source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_Bilderberg

Autre réunion informelle du Bilderberg:

12 novembre 2009 : au château de Val DuchesseBruxelles), dans le cadre de la désignation du premier président du Conseil européen[28].

 

Une  séquence d'Yves Calvi dans l'émission "C'est dans l' air" sur France 5, révélatrice de la désinformation médiatique orchestrée sur cette construction d'une gouvernance mondiale , au travers de groupe de travail tel que le Groupe Bildeberg ou la Commission Trilatérale:

 

Le groupe de Bilderberg !!! ça n’existe pas…:

David Rockefeller, Propos tenus à la rénion du Groupe de Bilderberg à Baden Baden en 1991:

"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans.

Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial.

La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."  "Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."

 

 

Nomination de Mario Monti en tant que premier Ministre Italien et Lucas Papadamos suite à la réunion de la Commission Trilatèrale le 13 novembre 2011:

Jean Claude Trichet a été nommé Président de la commission Trilatérale zone Europe, en remplacement de Mario Monti qui fut désigné  comme premier ministre Italien en remplacement de Silvio Berlusconi.

Monti fut d 'ailleurs le premier Premier Ministre Italien, depuis Musolini, a être désigné sans être élu démocratiquement par le peuple Italien ! Le symbole est fort de sens et la réside la stratégie utilisée par cette élite, etre le dernier recours , la  dernière solution afin d' éviter le Chaos !

La Commission Trilatèrale vient de se réunir du 02 au 04 novembre a Helsinki dans le secret le plus total. Aucun médias n' a relayé cete information en dehrors de la Finlande ou Estonie . Seul l' ambassade Française en Finlande a fait officiellement part de cette réunion de la Trilatèrale :http://www.ambafrance-fi.org/Revue-de-la-presse-finlandaise-du,3692

A noter que la Commission Trilatérale, dans sa version Européenne, s' est réunie du 11 au 13 novembre 2011 à la Haye et que la nomination de Mario Monti( président de la Trilatérale zone Europe) à la tete del' Italie  a été officialisé  le meme 13 novembre 2011!

Il en est de meme pour Lucas Papademos (membre de la trilaterale) qui a été propulsé à la tete de la Grèce.

Site officile de la Commission Trilatérale: http://www.trilateral.org/

 

Réunion annuelle de la Trilatérale du 15 au 17 mars 2013 à Berlin en présence de la Chancellière Allemande mais dans un silence médiatique spectaculaire.. lourd de sens:

Merkel speech at Trilateral Commission annual meeting in Berlin

La réunion n' aura pas existée aux yeux du grand public et pourtant elle a bien eu lieu en présence de la personnalité politique de plus haut rang du pays hôte. L' allegence d' Angela Merkel nous permet de mieux cerner le role de ce pouvoir élitiste mondiale, qui travaille à la réalisation d 'un projet... sans Nom.Stephane Hessel nous dirait avec force "Indignez vous"!

source: http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/170313/la-commission-trilaterale-reunie-berlin-qui-en-parle

 

Manuel Valls (PS) appellant à une une gouvernance mondiale:

 

Réunion du Groupe Bildeberg en Juin 2011 à Saint Moritz en Suisse:

 

La Chaine Américaine Fox News annonce l'émergence du  Nouvel Ordre Mondial:

 

Jacques Attali : "Jerusalem capitale d'un gouvernement mondial":

 

 

Pour terminer une dernière évocation de David Rockefeller prémonitoire:

« Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial ».

 

Sly

 

 

13 janvier 2015

Conditionnement pour le " New World Order " dans les médias!

 

 

 

David Rockfeller est à la tète de cette croisade,  qui a pour but l' instauration d' un Gouvernement Mondial Féderal Américain , en tant que FONDATEUR du Bilderberg , la Commission Trilatèrale, et la CFR au sein de réunions de travail. Ces organisations ayant pour but la mise en place effective de ce projet idéologique.

Voici quelques unes de ses déclarations:

"...Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial.

La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."

"...Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est   l'accusation, je suis coupable et fier de l’être."

 

"..Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial".

A Méditer .

Sly

Posté par vigiinfo à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 janvier 2015

La Stratégie Du Choc !

Un monde qui se demande, avec de plus en plus d’insistance, dans quelle direction il se dirige : ....vers un Gouvernement Mondial en marche, « un nouveau capitalisme “ ( dixit Nicolas Sarkoy lors d’un meeting à Strasbourg le 22 Mars 2012) sous influence décisionnaire unique des Etats-Unis d’Amérique.

Ainsi l’ Union Européenne est devenu le laboratoire géo-politique de ce projet élitiste Américain à taille planétaire, afin de réaliser la mise en place effective de ce projet idéologique d’ une minorité sur une majorité ne maîtrisant pas cet aspect géo-politique déterminant quant à leur avenir proche .

La France, du fait de son passé glorieux, de sa longue histoire, ne peut être le marche-pieds stratégique utilisé par un pays, même si ce pays est les Etats Unis d'Amérique, afin de réaliser ce projet de Gouvernement Mondial sous influence décisionnaire des usa.

"Les Français méritent la vérité... géopolitique!"

Sly

 

 

 



Fin »